Logo gris et blanc Les Batisseurs avec fond transparent
un espace de travail avec des bureaux individuels ouverts les uns sur les autres

Comment améliorer le bien-être des salariés au travail ?

La crise sanitaire a rebattu les cartes du travail en entreprise. Télétravail, flexibilité, aménagement des bureaux, espace individuel, écoresponsabilité… le monde de l’entreprise a dû s’adapter rapidement aux nouvelles manières de travailler et aux nouvelles attentes des salariés français. Et au-delà de leurs obligations légales (garantir la sécurité et la santé de leurs collaborateurs), les sociétés doivent faire du bien-être au travail un levier de performance, d’amélioration de la marque employeur et de captation des talents. Retour sur ces attentes, devenues un véritable enjeu pour les entreprises.

Pourquoi est-il si important d’améliorer l’expérience collaborateur ?

Répondre aux attentes de ses salariés est certes un travail fastidieux mais nécessaire. En effet, une bonne qualité de vie au travail (qvt) permet d’accroître la productivité, l’engagement et l’épanouissement des collaborateurs. Pour preuve, selon le baromètre Malakoff Médéric, en dix ans, la part des salariés se disant « très engagés » a énormément diminué, passant de 41 % en 2009 à 29 % en 2018. L’envie de se mettre en arrêt maladie / congés sans raison aurait même doublé en 10 ans. Dans ce contexte, et pour éviter des risques psychosociaux (mal être, burn out, stress au travail…), il est nécessaire d’améliorer l’expérience collaborateur et miser sur le bien-être, les conditions et l’environnement de travail afin de les fidéliser et d’en faire vos premiers ambassadeurs.

De plus, aujourd’hui le marché du travail est tendu, recruter et conserver des talents impose de proposer plus qu’un salaire. À noter que pour un salarié sur deux, « ces aspects constituent un double critère de sélection majeur s’ils ont à choisir entre deux emplois équivalents« . Travailler dans de bonnes conditions est essentiel pour l’épanouissement des salariés et avoir des employés plus performants.

Aménagement de l’espace de travail

Des espaces de bien-être

Lorsqu’on évoque le bien-être au travail, on pense naturellement au management et aux relations humaines, pourtant il existe d’autres facteurs. En effet, des études scientifiques ont mis en avant l’importance du confort des espaces professionnels. D’ailleurs, une étude publiée en mai 2021 par JLL explique que 83 % des salariés interrogées souhaitent disposer de bureaux plus humains, des espaces qui favorisent le bien-être, et des espaces qui laissent place à la déconnexion et aux moments de socialisation.

Nous passons près d’un tiers de notre vie au travail alors il est nécessaire de repenser le bureau : moins de postes et plus d’espaces communs qui renforcent le sentiment d’appartenance. Il faut également des espaces de détente. Par exemple, de plus en plus de sociétés créent des espaces de sieste, salle de yoga ou encore de méditation. Ces nouvelles conditions de travail visent à renforce le bien être des salariés. Cela aura un impact sur la performance au travail et par conséquent sur la performance de l’entreprise.   

Le lieu de travail a un impact considérable sur la qualité de vie des individus et est un véritable enjeu pour l’entreprise. En investissant dans des espaces de bien-être, les entreprises attireront et conserveront les meilleurs talents, en particulier les jeunes qui arrivent aujourd’hui sur le marché du travail.

Des cabines d’isolation

Avec le développement du télétravail, les collaborateurs sont amenés à gérer des réunions avec des personnes en présentiel et en distanciel, il est donc nécessaire de créer un environnement de travail agréable en ayant des espaces où elles puissent s’isoler. Des cabines acoustiques ou téléphoniques sont des éléments à intégrer dans ses bureaux. C’est surtout le cas pour les start-up qui affectionnent les open space. Évidemment, l’idée n’est pas d’avoir une lignée de cabines mais plutôt d’avoir autant d’espaces de socialisation que d’espaces de concentration. Cette organisation répond aux attentes des collaborateurs et favorise un milieu de travail sain.

Enfin d’un point de vue RH, l’aménagement des bureaux doit mettre en avant l’ADN de l’entreprise. Les éléments de décoration et le mobilier reflètent les valeurs de l’entreprise et deviennent un atout pour la marque employeur. D’ailleurs, plus d’1 salarié sur 3 considèrent l’aménagement de l’espace de travail et sa décoration des révélateurs de la culture d’entreprise. Des professionnels, comme LES BATISSEURS, peuvent vous aider à construire votre identité et à mettre en avant vos valeurs en trouvant le mobilier et les éléments de décoration de vos bureaux.

L’objectif de l’aménagement est de redonner envie aux salariés de revenir au bureau car beaucoup d’entre eux veulent bien revenir mais dans des espaces mieux pensés à leurs besoins.

Le bien-être grâce aux plantes

Il existe de nombreuses études scientifiques sur les bienfaits des plantes et toutes vont dans le même sens : les plantes ont un réel impact sur le bien-être des salariés au travail. Une d’entre elles met en avant le fait que les salariés qui travaillent avec une plante verte dans leur bureau ont un niveau de rentabilité supérieur de 15 % par rapport aux autres. Le concept de biophilie dans l’aménagement de ses bureaux professionnels est donc à prendre en conséquence.

Les plantes vertes feraient même baisser le taux d’absentéisme. C’est une étude norvégienne qui l’affirme. Certes ancienne, puisqu’elle date de 2002, mais elle affirme que la présence de plantes vertes sur le lieu de travail peut réduire :

  • Les migraines de 45 %,
  • La sensation de fatigue de 30 %,
  • La toux de 38 %,
  • L’absentéisme réduit de 10 %.

Des chiffres importants qui ont fait réfléchir de nombreuses sociétés sur lien entre bien être et performance. En observant les bienfaits des plantes, les ressources humaines ont voulu donner du sens aux végétaux en proposant à leurs employés des ateliers de jardinage. Vous n’avez pas d’extérieur ? Ce n’est pas un souci, il existe de multiples solutions pour ramener du vert au bureau : murs végétaux, aquaponie… Il suffit de trouver l’option qui correspondra parfaitement à vos employés et à vos locaux.

Des bureaux écoresponsables

En parlant pollution, les préoccupations liées à l’environnement prennent de plus en plus d’ampleur partout, et plus particulièrement chez les jeunes. Selon une étude réalisée par Swytch en 2019, 70 % des étudiants et jeunes travailleurs accepteraient plus facilement de travailler pour une entreprise ayant un impact environnemental positif. Mais aujourd’hui il ne suffit pas de le revendiquer, il faut prouver son engagement écologique de manière concrète. Par exemple :

  • Proposer du télétravail permet de réduire l’empreinte carbone liée aux transports. Ainsi vous préservez l’environnement en limitant les déplacements des employés et vous luttez contre le présentéisme. 
  • Encourager ses employés à se déplacer à vélo grâce à l’indemnité kilométrique.
  • Mettre en place une charte écoresponsable pour limiter l’impact de la digitalisation sur l’environnement.
  • (Ré)Aménager vos bureaux avec une optique responsable.
  • Supprimer l’usage des gobelets en plastique et limiter les impressions.

Concernant ce dernier point, certaines sociétés proposent des concours internes afin de sensibiliser les salariés aux éco-gestes. En plus d’agir pour l’environnement, cela renforce la cohésion des équipes.

La flexibilité des horaires

Avec une population plus mobile, les horaires fixes ne semblent plus être dans l’air du temps. D’ailleurs, cela ne correspond plus aux besoins des salariés puisque 35 % d’entre eux éprouvent des difficultés à concilier vie personnelle et vie professionnelle. Et pour mieux gérer cet équilibre, certaines sociétés proposent des horaires flexibles. Cela permet aux collaborateurs de mieux gérer leur emploi du temps et de réduire les temps de trajets parfois trop longs en heure de pointe. En offrant cette flexibilité, vos employés auront davantage envie de s’investir car vous construirez une relation de confiance.

D’un point de vue RH, le travail hybride permet d’opter pour des locaux plus petits car les collaborateurs ne sont pas tous présents au même moment. Une économie conséquente aussi bien sur le court que le long terme.

Il n’y a pas de solution miracle à mettre en place, il faut construire au quotidien sa culture d’entreprise avec toutes ses équipes et partenaires sociaux. Être à l’écoute de ses collaborateurs est essentiel car leur épanouissement a un impact sur les performances globales de la société, il est donc essentiel de prendre ce sujet à bras-le-corps.